logo

Installation électrique

Installer et brancher une lampe correctement

Avez-vous des lampes qui ne vous plaisent plus mais que vous n’osez pas remplacer vous-même? Nous vous montrons comment faire, étape par étape.

16 mai 2018 | Mario Wittenwiler



1re étape: débrancher le fusible

Vous vous rappelez l’effet ressenti le jour où, par bravade, vous avez touché une clôture électrifiée? C’est ce qui vous guette si vous vous aventurez à tripoter une lampe sans avoir pris quelques précautions. Premièrement: débrancher le fusible. Le disjoncteur se trouve la plupart du temps dans le couloir, parfois dans l’escalier. À l’aide d’un voltmètre, assurez-vous que la tension soit nulle.


2e étape: démonter la lampe

Au cas où vous voudriez enlever une vieille suspension, faites en sorte, qu’une fois la lampe décrochée, les fils sortent du plafond dans leur longueur originale. Pour ce faire, il faut en principe tirer légèrement sur les fils électriques de la lampe pour les extraire du domino de raccordement. 

3e étape: fixer la nouvelle lampe

Trois fils sortent à présent du plafond. La lettre «N», ou la couleur bleue, correspond au conducteur neutre, le conducteur polaire (également appelé conducteur de phase ou extérieur) est normalement marron, noir ou gris, et la mise à terre est vert-jaune.

Regardez ensuite les instructions de montage du fabricant pour savoir comment fixer votre nouvelle lampe. Cela dépend du modèle. Ce peut être avec des vis, des crochets ou bien un support de fixation spécial. Quel que soit le système de fixation, il faut de toute façon une cheville. Et pour percer un trou dans le plafond sans mettre de la poussière partout, nous vous livrons une astuce efficace dans notre article en ligne. Puis, relier les fils à l’aide d’un domino de raccordement et fixer la lampe au plafond, toujours en suivant les instructions fournies par le fabricant, qui varient en fonction du type de lampe.

Qu’est-ce qui est permis? Qu’est-ce qui est interdit?

Vous avez lu les conseils de nos spécialistes pour obtenir un éclairage réussi et voudriez déplacer une suspension? Attention, c’est interdit! L’Ordonnance sur les installations électriques à basse tension indique très précisément ce que les profanes ont le droit de faire et de ne pas faire. André Moser, Chef d’application OIBT & Inspections ZH/ZG à l’Inspection fédérale des installations à courant fort ESTI, résume ainsi les choses: «Sont autorisés: le changement de lampes, et des interrupteurs correspondants, ainsi que celui de prises défectueuses (derrière le dispositif de protection contre les courants résiduels 30 mA). Tous les autres travaux doivent être effectués exclusivement par des professionnels.» Pour en savoir plus sur ce que vous pouvez faire vous-même et connaître les directives légales qui doivent être respectées lors d’une intervention sur une installation électrique, vous pouvez vous reporter au site immoscout.



4e étape: voir si ça marche

Avant de rétablir le courant, viser l’ampoule. Quand l’ampoule est en place, vous pouvez rebrancher le fusible et faire un test. Est-ce que la lampe s’allume? Non! Dans ce cas, veillez, avant toute chose, à débrancher à nouveau le fusible. Peut-être l’ampoule est-elle défectueuse, ou alors ce sont les fils qui ne sont pas bien raccordés. Pour le savoir, enlevez l’abat-jour et tirez sur les fils.


5e étape: épilogue

Éviter les courts-circuits! Raccorder la lampe uniquement lorsque vous êtes sûr de vous. En cas de doute, adressez-vous à un électricien. Surtout si vous voulez changer l’interrupteur qui va avec la lampe ou bien une vieille prise de courant. Il reste une alternative toute simple: achetez un lampadaire. On branche – et hop, c’est fait!