logo

Tondre et mettre de l’engrais

Soins du gazon: haro sur les mauvaises herbes et les mousses

Le printemps est le moment de rendre la vie dure aux parasites de votre gazon. Vous pourrez ainsi profiter sans souci de votre jardin pendant l’été. Oubliez les mauvaises herbes et la mousse et faites pousser une herbe bien verte!

21 avril 2017  |  Isabelle Frühwirt


Tons brunâtres, zones dégarnies: dans bien des jardins, le gazon a triste mine après la longue saison hivernale. Il arrive aussi souvent que des mousses et des brins d’herbe sèche se soient mêlés au gazon. C’est pourquoi les soins du gazon sont primordiaux au printemps. Il suffit de quelques opérations pour lui rendre toute sa fraîcheur.

Tondre et râteler

La première opération de cette remise en état printanière consiste à tondre le gazon. La hauteur idéale de l’herbe se situe autour de 4 à 5 centimètres. Si votre gazon n’excède pas cette hauteur, vous pouvez renoncer à la tonte. D’une manière générale, veillez à ne pas tondre votre gazon trop court, sans quoi en été se formeront des tâches jaunâtres disgracieuses et de la mousse.


La prochaine opération, c’est le râtelage. Il s’agit non seulement d’enlever les brins d’herbes desséchés et la mousse, mais aussi d’aérer votre gazon pour stimuler sa croissance.


Au cas où vous n’auriez pas déjà scarifié votre gazon en automne, vous pouvez réaliser cette opération au printemps. La scarification permet d’aérer le sol et de stimuler la pousse de l’herbe. Tenez compte des prévisions météorologiques: ne scarifiez pas votre gazon pendant une phase de sécheresse, car il faut qu’il puisse repousser rapidement après cette opération.

Mettre de l’engrais et ressemer

La prochaine étape de la remise en état de votre gazon consiste à mettre de l’engrais. Pour pouvoir bien pousser, il a besoin d’éléments nutritifs. Nous vous recommandons d’utiliser un engrais organominéral spécialement destiné au gazon. Pour obtenir le meilleur effet, veillez à répartir l’engrais de manière uniforme, par exemple à l’aide d’un épandeur. Vous aurez avantage à répéter cette opération en automne.


Pour restaurer les zones dégarnies et brunâtres, vous devrez semer à une température supérieure à 8°C de nouvelles graines de gazon. Arrosez ensuite les semis et maintenez le sol humide jusqu’à ce que les graines germent.

Enlever les mauvaises herbes et la mousse et prévenir leur réapparition

Une scarification régulière et pas trop profonde ainsi qu’une fertilisation équilibrée au printemps sont les meilleures mesures de prévention contre les mauvaises herbes et la mousse. En effet, un gazon bien touffu empêche l’apparition de mauvaises herbes et de mousse. Une scarification et une tonte superficielle régulières de votre gazon vous assurent donc une herbe exempte de mousse.


Si votre gazon se trouvait malgré tout infesté par ces parasites, vous devriez recourir à des produits antifongiques et à des désherbants. Dans l’idéal, ces produits sont utilisés pendant la phase de croissance en mai ou en juin. Quant aux plantes indésirables avec de longues racines telles que la dent de lion ou le grand plantain, vous pouvez les extirper au moyen d’une gouge de désherbage.

Tout ce dont vous avez besoin pour passer une saison inoubliable dans votre jardin
Catalogue: Spécial Jardin

Tout ce dont vous avez besoin pour passer une saison inoubliable dans votre jardin

Si vous mettez en pratiques ces astuces, vous obtiendrez un gazon bien vert et touffu au mois de mai déjà. De plus, un gazon dense et sain surmonte sans problème un été torride. Il faudra juste veiller à le tondre régulièrement.

Conseil: le bon arrosage

L’arrosage n’est en fait nécessaire que pendant les longues périodes de sécheresse estivales. Voici une astuce pour vérifier si votre gazon a soif: parcourez-le et observez si les brins d’herbe se redressent après avoir été piétinés. Si tel n’est pas le cas, c’est qu’il faut l’arroser. L’arrosage doit avoir lieu au petit matin quand sa capacité d’absorption est la meilleure, comptez au moins 20 litres par mètre carré.