JUMBO Logo
christmas light

Aller faire quelques courses, partir en week-end, rouler sur l’autoroute: quand on voyage avec un bébé ou un enfant, la sécurité de tous est la priorité numéro un. Or, avec l’arrivée de petits passagers, le siège pour enfant est souvent la source de nombreux questionnements pour les jeunes familles. JUMBO éclaire votre lanterne sur les modèles, types et normes avant que vous n’achetiez votre siège pour enfant, sans faire l’impasse sur le confort bien entendu.

2 octobre 2020 | Nils Tiedemann


Les voitures sont toujours plus grosses, les routes deviennent plus sûres et le nombre d’accidents recule. Pourtant, chaque année, les accidents de la route coûtent la vie à environ 200 personnes en Suisse, dont également des enfants de moins de 14 ans présents dans les véhicules. Pour réduire au maximum ce risque, l’un des principaux outils disponibles est le siège pour enfant. Selon la loi, en voiture, les enfants doivent être protégés par un siège pour enfant jusqu’à l’âge de 12 ans ou d’une taille de 1,5 m.


Le choix du modèle dépendra avant tout du type et de la fréquence d’utilisation du siège, mais aussi du véhicule. Si l’on ne circule qu’occasionnellement à bord d’une petite voiture, les exigences seront différentes de celles d’un utilisateur roulant régulièrement à bord d’un SUV. Mais au bout du compte, l’essentiel est d’opter pour le bon siège auto qui protègera la vie de votre enfant à chaque trajet.

La règle la plus importante à retenir

Un prix plus élevé ne signifie pas forcément que le siège auto protègera mieux votre enfant. De plus, la sécurité ne fait pas tout. JUMBO dresse la liste des éléments que les novices en la matière devront prendre en compte et explique pourquoi un siège pour enfant de qualité pourrait finalement être la clé pour préserver votre budget.

Grandes actions à petits prix

Perceuse-visseuse à percussion à accu – pour seulement 79.95 au lieu de 199.–

Profiter maintenant

1ère priorité

Quelle norme devez-vous respecter?

Porte-bébé, siège pour enfant, rehausseur: c’est en principe dans cet ordre que le siège auto suivra la croissance de votre enfant avec les années. Le porte-bébé s’utilise à partir de la naissance et jusqu’à l’âge de 15 mois environ et une taille maximale de 1,05 m. La norme européenne R129 i-Size classifie en effet les sièges pour enfants en fonction de la taille de l’enfant. Il suffit alors de se référer aux indications de la description du produit.


A propos de normes, il en existe une autre, la norme ECE R44. Celle-ci classifie les sièges auto en fonction du poids de l’enfant. Concrètement, pour un porte-bébé, elle stipule que le groupe 0+ convient aux enfants de la naissance à 13 kg. Pour ce qui est des normes que vous verrez toujours indiquées par un marquage orange sous le siège enfant ou sur le côté, vous devez veiller à ce que le marquage soit valable: soit ECE R44/03, ECE R44/04 (norme actuelle) soit i-Size ou UN R129 – tout autre type de marquage est interdit.

2ème priorité

Modèle évolutif ou groupe normatif?

Lorsque vous devez acheter votre premier «vrai» siège pour enfant, vous devez prendre une décision clé. Vous avez le choix entre un siège pour enfant évolutif et un modèle correspondant au plus près au niveau de croissance actuel de votre enfant. Là encore, il existe des groupes normatifs, soit par poids soit par taille.


Mais qui aime être pris dans le carcan d’une norme? L’essentiel est toujours la sécurité et celle-ci dépend des besoins de sécurité de chacun ainsi que du niveau de croissance de votre enfant. La taille intermédiaire des groupes ECE R44 (de 9 à 18 kg) ou la phase 1 de la norme i-Size (jusqu’à 1,05 m) vous serviront certes moins longtemps, mais sont parfaitement adaptées au corps de votre enfant jusqu’à l’âge de 4 ans environ. Ensuite, vous passerez au groupe suivant (i-Size phase 2 ou groupe 2 ou 3).


Les sièges pour enfants «évolutifs» couvrent quant à eux une large tranche d’âge. Il existe même des modèles que l’on peut utiliser de la naissance à 12 ans. Mais attention, si ces modèles présentent l’avantage de ne devoir être achetés qu’une seule fois, cela se fait souvent au détriment de la sécurité. En effet, votre enfant ne sera pas maintenu de manière optimale, notamment au cours des premières années de sa vie où il est pourtant très fragile, et vous devrez donc également faire des concessions en termes de confort. C’est la raison pour laquelle la plupart des sièges pour enfants sont utilisables «de 15 à 36 kg» ou «de 3 à 12 ans». Ces derniers sont parfaits pour une longue utilisation et une sécurité totale pour les grands comme pour les petits.

Règle de base pour adapter votre siège pour enfant: Lorsque la tête de votre bébé ou de votre enfant dépasse du porte-bébé ou du siège pour enfant, il est temps de passer à la taille supérieure.

3ème priorité

Qu’apporte la protection contre les chocs latéraux?

Vous pouvez vous prémunir contre les chocs latéraux, qui représentent environ un quart des accidents. Cette protection spéciale contre les chocs latéraux ressemble à des oreilles sur le siège pour enfant et est fabriquée à partir de matériaux rigides. En cas d’accident, elle fonctionne selon le principe d’un airbag. En effet, l’airbag intégré au véhicule est adapté au corps d’un adulte et non d’un enfant. Avec cette fonction, vous allez même au-delà des standards de la norme ECE R44/04. En effet, seule la dernière norme ECE R129 («i-Size») tient compte du danger des chocs latéraux.

4. priorité

Montage: Pas de fixation sans ISOFIX?

Voici un terme que les parents expérimentés connaissent bien et qui peut être bon à connaître pour les nouveaux parents: ISOFIX. Il désigne une technique standardisée de fixation des sièges pour enfants en voiture. Dans la plupart des modèles de voiture récents, des étriers fixés au véhicule sont dissimulés dans la fente entre l’assise et le dossier du siège.


Avec la barre ISOFIX placée sous le siège pour enfant, vous pouvez ainsi créer une fixation particulièrement résistante entre le siège et la voiture. Votre siège pour enfant est alors presque totalement intégré à la voiture et en cas de freinage brusque ou de collision, le siège pour enfant est immédiatement retenu, plus rapidement qu’avec la fixation alternative par ceinture de sécurité. ISOFIX présente donc des avantages en matière de maniabilité et de sécurité, mais la fixation par ceinture de sécurité est presque tout aussi sûre.


D’ailleurs, les porte-bébés doivent toujours être installés dos à la route. En effet, la musculature de la nuque des bébés n’est que très peu développée. Pour qu’ils soient correctement pressés contre le siège en cas de freinage brusque, ils doivent donc être placés de dos. Cela est même obligatoire jusqu’à l’âge de 15 mois et il est recommandé de placer son bébé de dos jusqu’à ce qu’il ait atteint la taille de 1,05 m.

Longs trajets en voiture

12 CONSEILS POUR QUE LE VOYAGE SE PASSE BIEN POUR TOUT LE MONDE

en savoir plus

5. priorité

Un rehausseur n’est-il pas suffisant?

A partir de 15 kg, un rehausseur suffit d’après la loi. Son utilisation est littéralement un jeu d’enfants: il s’avère notamment très pratique en cas d’utilisation mobile. Mais ce que beaucoup oublient, c’est que les rehausseurs n’apportent aucune protection en cas de choc latéral. Les rehausseurs sont disponibles sous forme de «coussins rigides» ou avec un dossier pour plus de confort et de sécurité.

6. priorité

Quel siège pour enfant est le plus pratique?

Le choix d’un siège pour enfant est toujours le résultat d’un équilibre entre sécurité et confort au quotidien. Lorsque l’on doit détacher régulièrement son siège pour enfant, on finit rapidement par apprécier les modèles faciles à manipuler et légers. Veillez donc au poids de votre siège pour enfant. Au quotidien, chaque gramme compte. Il existe également des modèles pliables avec protection latérale amovible, qui sont très pratiques et sûrs pour les voyages ou les utilisations occasionnelles.

7. priorité

De quoi d’autre ai-je besoin?

Il existe de nombreux accessoires utiles pour accompagner votre siège pour enfant, comme un couvre-siège, une housse de ceinture, des poches à jouets ou des coussins de voyage. On trouve même des chauffe-biberons à brancher en 12 V sur la voiture. Votre trajet deviendra alors un plaisir pour tout le monde, en toute sécurité.

Conseil: Si vous avez tendance à être tête en l’air, un clip de sécurité géré par application et placé sur la ceinture du siège pour enfant vous rappellera la présence de votre enfant à bord et ses besoins. S’offrir une petite pause après un certain temps de trajet, aller faire des courses en été lorsqu’il fait chaud en évitant de laisser l’enfant trop longtemps dans la voiture ou simplement aller manger sur une aire d’autoroute, plongé dans ses pensées: voilà quelques scénarios parmi tant d’autres où l’on ne consacre pas toute son attention à son enfant. Les parents de petits bébés sont notamment très bien placés pour savoir ce que peut entraîner le manque de sommeil.

Assorti au thème

Produits intéressants