JUMBO Logo
christmas light

Se détendre et se reposer sur sa propre terrasse: quelle idée merveilleuse. Mais d’abord , il faut refaire le revêtement de la terrasse. Les lames de terrasse en bois séduisent par leur aspect naturel et leur beauté. Les lames de terrasse en WPC, quant à elles, résistent bien aux intempéries.

JUMBO vous montre en quoi les lames de terrasse en bois se distinguent des lames de terrasse en WPC et vous donne quelques précieux conseils pour construire votre terrasse et pour entretenir les lames. Alors, mettez-vous au travail pour profiter bientôt du soleil sur votre propre terrasse.

CE DONT VOUS AVEZ BESOIN POUR CONSTRUIRE VOTRE TERRASSE

1. Revêtement de la terrasse

Que préférez-vous? Un produit naturel ou une alternative facile à entretenir? La différence: le bois devient gris et nécessite donc plus d’entretien. Avec une huile adaptée, votre sol en bois durera aussi longtemps que le produit en WPC. Avec les deux dalles, vous devez construire votre terrasse de manière à éviter toute eau stagnante.

2. Sous-construction pour terrasse

N’économisez pas sur la sous-construction. Plus celle-ci est solide, plus longtemps votre terrasse tiendra. L’aluminium permet de plus grandes cotes hors tout et nécessite donc moins de points d’appui. Les supports en bois, en revanche, doivent être installés avec une cote hors tout de max. 45 cm.

3. Clips de fixation

Tous les clips permettent une fixation invisible. Seuls les clips TENAX sont des produits deux en un. Ceux-ci permettent à la fois de fixer les lames de terrasse et de les protéger contre l’eau stagnante

4. Plots et pieds réglables

Si vous devez compenser des différences de hauteur, utilisez les pieds réglables pratiques. Posez les plots sous les supports, car cela a un effet d’amortissement sur l’ensemble de la construction et cela protège les éléments en bois contre l’eau stagnante.

Planches de terrasse en bois massif et wpc

Conseils pour la planification, l'installation et l'entretien

Télécharger (5.6 MB)

Construction d’une terrasse avec du bois thermotraité

Le bois thermotraité est du bois qui a été modifié par la chaleur. Le bois est alors exposé à des températures comprises entre 160 et 220°. Cela lui donne une couleur plus foncée et le rend plus résistant.

Propriétés et comportement

Les lames de terrasse de haute qualité en pin thermotraité et les lames de terrasse en frêne que vous pouvez acheter chez JUMBO font partie de la classe de résistance moyenne à très élevée. Le bois thermotraité est plus résistant aux champignons et aux insectes qui attaquent le bois.

Construction d’une terrasse en WPC

WPC signifie Wood Plastic Composite et est une alternative au bois. Le WPC est un matériau composite à base de fibres naturelles et de matières thermoplastiques. Les lames de terrasse en WPC de JUMBO présentent une teneur en fibres naturelles d’environ 60%.

Propriétés et comportement

Les lames de terrasse en WPC de haute qualité de JUMBO font partie de la classe de résistance élevée à très élevée. Les changements de dimensions dus à l’humidité sont très faibles. Le WPC réagit cependant aux variations de température et des joints de dilatation doivent être prévus.

Aspect

Le bois thermotraité devient plus vite gris que les surfaces en bois non traitées. Pour garder longtemps la couleur brun foncé, il faut traiter le bois avec un produit de protection pour le bois contenant des pigments bruns.

Maintenance et entretien

Les dépôts liés à la pollution de l’air comme la suie et les particules de poussière ou le pollen forment une couche glissante sur les planches de terrasse. Après un hiver froid et très enneigé, il peut également arriver que le bois soit recouvert d’une sorte de fourrure au printemps. L’idéal est de le nettoyer avec de l’eau ou une solution légèrement savonneuse et une brosse. Ensuite, les planches de la terrasse peuvent être traitées avec un produit de protection pour le bois.

Aspect

Une terrasse en WPC présente un aspect très homogène. Les lames de terrasse en WPC changent très peu d’aspect avec les intempéries. Les particules de bois contenues dans le WPC qui sont exposées aux intempéries à la surface deviennent naturellement grises comme le bois, ce qui peut rendre la couleur de la surface plus foncée ou plus claire.

Les profils pleins en WPC COEX de haute qualité sont recouverts d’une couche de plastique colorée et sont garantis contre les taches dues aux intempéries ou les décolorations.

Maintenance et entretien

Pour conserver un aspect homogène, les lames de terrasse en WPC doivent être régulièrement nettoyées afin d’éliminer les saletés comme les feuilles mortes, etc. Le WPC peut être nettoyé avec de l’eau et un détergent doux.

Construction

Les travaux suivants ont pour but de réduire les variations d’humidité, d’empêcher l’absorption d’eau liquide et de permettre un écoulement rapide de l’eau:

  • Eviter le contact avec la terre.
  • Surface avec une légère déclivité. L’eau de pluie doit pouvoir s’écouler rapidement: éviter l’eau stagnante sous la terrasse!
  • L’air doit bien circuler autour de tous les éléments en bois qui doivent pouvoir sécher rapidement après des averses.
  • Les constructions bois sur bois doivent être évitées.

De quoi faut-il tenir compte?

  • Le bois thermotraité réduit la robustesse. La distance maximale de 450 mm entre les supports doit donc être respectée.
  • Les planches en bois thermotraité sont plus cassantes que le bois non traité. Lors du montage avec des vis, le bois thermotraité doit donc impérativement être prépercé.
  • Avec les intempéries, des taches peuvent apparaître. Ces taches s’estompent avec le temps et toute la terrasse prend une belle couleur grise.

Construction

Les travaux suivants ont pour objectif d’assurer une longue durée de vie à votre terrasse en WPC:

  • Le WPC réagit aux variations de température et des joints de dilatation doivent être prévus.
  • La sous-construction doit être fixée au sol. Si ce n’est pas possible, elle doit être lestée. Cela empêche la surface de la terrasse en WPC de se déformer avec la chaleur.
  • Le WPC peut être traité avec des outils normaux pour le bois.

De quoi faut-il tenir compte?

  • Le WPC n’a pas tendance à se fissurer et convient aux pieds nus. Lorsqu’il fait chaud, ce type de terrasse chauffe cependant plus qu’une terrasse en bois.
  • Mais le WPC ne pourrit pas et ne nécessite aucun entretien.
  • Les lames en WPC COEX sont recouvertes de plastique. Grâce à ce revêtement en plastique, elles sont encore plus résistantes que les profils creux en WPC.
  • Les produits alvéolaires nécessitent une inclinaison (>15 mm par mètre linéaire) pour que les alvéoles ne se remplissent pas d’eau (risque de formation de gel en hiver, etc.).

COMMENT PROTÉGER AU MIEUX VOTRE TERRASSE EN BOIS CONTRE LES INTEMPÉRIES, ETC.

Si vous construisez une terrasse en bois, vous devez savoir que le bois réagit aux intempéries. Les rayons UV changent la couleur du bois et la pluie érode les composants de la surface. Cela donne une couleur grisâtre à votre terrasse. Cette couleur grise ne constitue cependant pas un défaut. C’est un changement naturel de la surface, cela n’implique pas de diminution de la résistance. La couleur naturelle d’origine du type de bois ne doit pas influencer votre choix.

Pour que vous puissiez présenter fièrement votre nouvelle terrasse durant de longues années, vous devez respecter quelques règles de base lors de la construction de la terrasse et de l’entretien du bois. Les conditions de base sont des travaux de construction, une fixation correcte et la résistance statique de la sous-construction ainsi que des finitions soignées. Lors de la construction d’une terrasse en bois, veillez à ce que les planches de terrasse soient inclinées d’au moins 15 mm à partir du bâtiment. Cela permet à l’eau de s’écouler. Evitez l’eau stagnante sous la construction. Des joints d’au moins 7 mm doivent être prévus entre les planches de terrasse qui doivent être vissées sur la sous-construction avec deux vis en acier inoxydable ou clips de fixation. Une circulation de l’air suffisante augmente sensiblement la durée de vie du bois installé. Prévoyez suffisamment d’entrées et de sorties d’air et ne construisez pas la terrasse trop près du sol. Lors du montage de votre terrasse, toutes les arêtes de coupe doivent être traitées avec un produit de protection pour le bois.

Une application régulière de produits de protection pour le bois permet d’une part d’influencer l’aspect visuel du bois et, d’autre part, d’allonger sa durée de vie. Traitez régulièrement (1–2 x par an) les planches de terrasse en fonction de l’utilisation et de leur exposition aux intempéries. Avant de traiter la surface, nettoyez la terrasse en la brossant et/ou en la lavant avec de l’eau ou une solution légèrement savonneuse. Avant le traitement, la surface en bois doit être totalement sèche.

Remarque: les traitements à base d’huile ne s’écaillent pas, ils sont hydrofuges et antitaches et ils réduisent les contractions et les gonflements ainsi que la formation de fissures en raison de la sécheresse. Respectez les consignes d’utilisation sur l’emballage.

ÉVITER LE RISQUE DE GLISSEMENT

Les dépôts liés à la pollution de l’air et au pollen forment une couche glissante sur les planches de la terrasse. Si ces couches ne sont pas régulièrement éliminées, la terrasse devient glissante. L’idéal est de la nettoyer avec de l’eau et une brosse. Ensuite, les planches de la terrasse peuvent être traitées avec un produit de protection pour le bois afin de ralentir l’apparition de changements de la surface en bois liés aux intempéries.

Construction d’une terrasse avec des lames en bois et en WP

Profitez du savoir-faire des experts JUMBO en matière de construction de terrasses — que vous construisiez votre terrasse en bois ou en WPC, que vous utilisiez une sous-construction très résistante en aluminium ou que vous souhaitiez intégrer un barbecue. Ces consignes pour la construction d’une terrasse vous montrent en quelques étapes simples et claires comment prévoir les différents détails, comment exécuter les travaux et comment entretenir votre terrasse.

La touche de perfection

Un jardin bien rangé – la recette simple du succès

En savoir plus

ERREUR 1: «Un croquis général suffit.»

En prononçant cette phrase, on commet la pire faute imaginable! Avant de construire une terrasse, il faut absolument réfléchir à la manière de configurer le soubassement, de fixer les planches et aux matériaux dont on va avoir besoin. Voici les points à planifier:

Choix du matériau: le bois est un matériau naturel qui nécessite un entretien, sinon il prend un teint grisâtre. Les composites bois-polymère (WPC) sont plus robustes, mais leur surface chauffe beaucoup plus que celle du bois en été.

Soubassement: ici aussi, il faut bien planifier les matériaux dont on a besoin. Si vous avez opté pour des planches en bois, vous avez avantage à choisir un soubassement en bois. Par contre, il est préférable d’utiliser une structure en aluminium avec des planches en WPC.

Motif de pose: si vous avez prévu poser les planches selon un motif en chevron, vous devrez planifier votre soubassement de telle sorte que l’écart entre les éléments porteurs n’excède jamais 45 centimètres.

Eviter l’humidité stagnante: il faut que l’eau de pluie puisse bien ruisseler pour que le bois sèche rapidement. Veillez donc à ménager un espace d’au moins 75 millimètres entre le sol et les planches. Il faudra aussi poser les planches avec une pente de 15mm/m dans le sens de la longueur, afin que l’eau s’écoule loin de la façade de la maison.

ERREUR 2: «Visser les planches et c’est terminé!»

Evitez à tout prix de percer des trous inutiles lors du montage, car le bois pourrit aux endroits où l’eau stagne. Nous recommandons de poser les planches de la terrasse avec des clips de montage invisibles. Pour ce faire, vous avez besoin de planches dotées d’une rainure latérale. Utilisez dans tous les cas des vis en acier inoxydable spécialement destinées aux terrasses. Si vous optez pour des vis visibles, percez préalablement les trous avec une perceuse.


ERREUR 3: «Construire une terrasse? En un jour maximum, c’est réglé.»

Prévoyez suffisamment de temps pour la construction de votre terrasse. La planification exigera au minimum une demi-journée. Afin de vous donner une vue d’ensemble, nous avons préparé une liste avec les diverses étapes des travaux:

  1. Mesurer la surface, préparer un croquis et établir la liste de matériel.
  2. Couper l’herbe et excaver le sol sur une profondeur de 15 à 20 centimètres.
  3. Combler le terrassement avec du gravier ou du béton filtrant jusqu’à la hauteur du gazon.
  4. Couvrir la surface avec une toison de jardin pour empêcher les mauvaises herbes de pousser.
  5. Ajuster les pieds réglables et les ancrer dans le sol.
  6. Monter à l’aide d’un niveau à bulle le soubassement perpendiculairement au sens de pose des planches et visser les éléments de construction.
  7. Couper les planches dans la bonne longueur et les assembler au moyen des clips de montage.
  8. Emousser les bords tranchants et huiler la surface si elle n’a pas été prétraitée.

ERREUR 4: «Pour que tout soit bien droit, il suffit d’aligner les planches les unes contre les autres.»

Tant les planches en bois que celles en WPC se dilatent et se contractent. Le bois naturel réagit à l’humidité et les matériaux composites sont affectés par la chaleur. C’est pourquoi il faut veiller à respecter un écart de 7 millimètres au moins entre les planches ainsi qu’entre les planches et la façade de la maison. Si vous utilisez des clips de montage, l’écart est automatiquement défini. Avec les planches en WPC, il faudra aussi ménager un espace entre les raccords longitudinaux, car les matériaux composites se dilatent aussi dans le sens de la longueur.


ERREUR 5: «Entretenir le bois est une pure perte de temps.»

Le bois étant un matériau naturel, il est affecté par le soleil, par l’humidité, par la sécheresse et par les différences de température. Pour que votre terrasse ne présente pas déjà des fissures au bout d’une année, vous devrez régulièrement l’entretenir. Voici quelques astuces:

  • Si des mousses ont colonisé les surfaces en bois, vous pouvez les éliminer au moyen d’un produit anti-mousse.
  • Les détergents et les brosses agressives sont à bannir, car ils endommagent le bois.
  • Le rayonnement UV fait «grisailler» le bois. Les huiles pigmentées ou les produits dégrisants redonnent au bois sa beauté naturelle.
  • Huilez les planches en bois de votre terrasse deux fois par année pour bien les protéger des intempéries.

Les terrasses en bois composite WPC devraient aussi être nettoyées une fois par année à fond. 

CES ARTICLES POURRAIENT AUSSI VOUS INTÉRESSER

Meubles de jardin

plus

Pour un lounge extérieur impeccable

plus

Protection solaire au jardin

plus

Poser des dalles clipsables

plus